Le Monki vous invite, vous et vos passions
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Radeon HD 5870 : AMD premier sur DirectX 11 ! Radeon HD 5870
Jeu 1 Oct - 2:38 par Razi3L

» AMD veut doper les ventes en récompensant les vendeurs
Jeu 1 Oct - 2:30 par Razi3L

» JeuxVideo.fr décrypte la PSP go pour sa sortie
Jeu 1 Oct - 2:23 par Razi3L

» Smart USB Monitors : des écrans secondaires abordables
Jeu 1 Oct - 2:19 par Razi3L

» NVIDIA GPU Tech : c'est parti !
Jeu 1 Oct - 2:19 par Razi3L

» Fate Monki tiendra !!
Ven 10 Juil - 13:29 par Razi3L

» Recommandé par Gini81
Mar 22 Jan - 15:21 par gini81

» mes amis
Mar 18 Déc - 18:42 par gini81

» Mes amies
Mar 18 Déc - 18:38 par gini81

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
alliance-studiom
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 CDJ : Les chasseurs de japonaises

Aller en bas 
AuteurMessage
Razi3L
Admin
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: CDJ : Les chasseurs de japonaises   Mar 6 Nov - 17:48

Les chasseurs de japonaises (CDJ) sont des gens obsédés par l’envie de vouloir sortir/baiser/se marier avec des femmes japonaises afin de combler un profond complexe ou réaliser un fantasme. Une femme blanche ou noire n’est plus une femme pour eux, c’est du bas de gamme. Notons qu’une japonaise est leur idéal, mais une chinoise pourra tout aussi bien faire l’affaire pour nos chasseurs car, de toute façon, leur entourage sera incapable de faire la différence. Pour la majorité des gens, tout ce qui est bridé, ce sont des Chinois…

Pourquoi des Japonaises ? Parce que les CDJ se sont tripotés durant leurs 20 premières années de vie sur les mangas de Video Girl Ai, les animations de Video Girl Ai ou les art books de Video Girl Ai. Ça les a formatés. C’est comme la nouvelle génération qui a connu ses premiers émois sexuels vers 10/12 ans avec les calendriers de Pamela Anderson. Ils sont désormais bloqués sur les bimbos et autres décapées siliconées. Nos CDJ, c’est pareil. Paradoxalement, sortir avec une japonaise leur permet d’échapper à leur quotidien d’autiste (jeux vidéo, Star Wars, jeux de rôles etc.) tout en le conservant. Grâce à sa douce moitié citronnée, le CDJ devient une sorte de personnage de manga lui aussi. C’est comme appartenir à une classe supérieure. Comme tous ces pauvres devenant soudainement riches, il est très fier et se laisse aller à des sentiments nouveaux et malsains. Quel pied que de pouvoir dominer une personnalité plus faible que soi !
Tous très complexés, et étant persuadés que tous les Japonais sont moins bien membrés qu’eux, sortir avec une japonaise leur permet de devenir de vrais Rocco des bacs à sable, malgré le ver qui leur sert à pisser, et ainsi les soulager de leurs malaise au niveau du slip ; de pouvoir enfin dire qu’ils utilisent des capotes L size made in Japan et être complimenté, en japonais de préférence, sur leurs dimensions herculéennes par une jeune femme qui n’a jamais connu de « grandes tailles » ou qui n’a jamais rien connu du tout…

Ou trouve des CDJ dans tous les pays ayant été touchés par la sous-culture manga-Club Dorothée-Final Fantasy. 90% de la clientèle des Japan Expo et autre rassemblement de petits bourgeois mentalement retardés sont des CDJ potentiels. Bien sûr, les 3/4 n’arriveront jamais à leurs objectifs mais, étant d’une mauvaise foi crasse, ils nieront toujours en prétendant qu’ils cherchent avant tout à connaître la culture… C’est vrai qu’ils en manquent tellement.
Parmi eux, on retrouve la plupart des étudiants en facs de japonais, car apprendre la langue de Mishima leur permet de protéger leur conquête des non japonisants. Et puis, parler à sa copine dans une langue que personne ne comprend, c’est tellement « sugoi »… Leur ultime but étant de pouvoir se marier et d’obtenir leur « Pet License visa » pour le Japon. Ceux-là appartiennent à la classe qui sont encore en dehors de l’archipel et qui ont de bonnes chances d’y rester…
Ensuite, vient le modèle plus évolué du CDJ. Toute la partie tamisée des facs de jap, des candidats pour les écoles de langues Nova et des Working Holiday Visa ayant obtenu leur ticket pour le Disneyland sexuel tant convoité qui leur permettra, peut-être, de quitter leur vie minable, laissant derrière eux leurs mauvais souvenirs, ratages intégraux, bites au cirage et autres humiliations françaises. Une nouvelle vie s’ouvre à eux, ils tirent un trait sur leur passé encombrant et recommencent tout à zéro. On les retrouve à travers tout le Japon et toujours aux mêmes endroits. Shibuya par exemple. C’est la Mecque des losers. Ça les a fait rêver pendant des années et maintenant, ils y sont, entourés de Japonais qui ressemblent à des touristes même dans leur propre pays mais ce n’est pas grave car c’est ça leur vision des Japonais.

Dans les facs françaises, lorsqu’une étudiante japonaise débarque, la compétition commence. Il n’y a plus d’amitié qui tienne avec les copains, on sort la grosse artillerie et ce sera à celui qui arrivera le premier à « se la faire ». Que le meilleur gagne ! Ensuite, le winner exhibera son trophée dans les conventions, les réunions d’anciens élèves ou les soirées, augmentant ainsi ses chances de se la faire piquer mais qu’est-ce qu’on ne risquerait pas afin de plastronner ?
Lorsque nos CDJ sont au Japon, ils osent enfin faire tout ce qu’ils n’avaient jamais osé en France. Ayant été souvent victimes d’agressions ou de moqueries de la part des Français, ils se sentent en très grande confiance au Japon. Ils savent qu’il y a bien plus de nippons que de gens comme eux sur place et qu’ils finiront, malgré les trois mots de japonais qu’ils ont appris grâce à City Hunter, à dégoter un sous-thon dont les autochtones ne veulent même pas. S’ils possèdent un visa, ils essayent d’établir des records du nombre de trous niqués pour ensuite exposer leurs exploits sur des forums et autres blogs miteux.
Mais lorsque le visa expire, et qu’ils savent qu’il ne sera pas renouvelé (viré de chez Nova, Working Holiday Visa terminé etc.), il faut bien vite se marier car le pays du soleil levant ne tolérera pas qu’ils restent sur leur territoire sans permission. Ben oui, le Japon expulse déjà sans remord des clandestins en phase terminale de SIDA ou des demandeurs d’asile politique menacés de mort dans leur pays, alors des otaku français, vous pensez… Alors la chasse à la japonaise commence d’une autre manière, il faut rapidement trouver une paumée prête à se marier avec n’importe quel troll. Et ça ne manque pas ! Internet et ses sites de rencontres, quelle merveilleuse invention !… Match.com et autre Japan Pen Friend leur permettent de ratisser tout le pays à la recherche d’une femme qui pourra leur permettre d’obtenir un visa pour vivre leur « Nihon dorimu » et s’expatrier pour de bon. Elle a plus de 30 ans ? Pas grave, ça fera l’affaire. Une fois le visa permanent en poche, il sera toujours temps de divorcer…
Malheureusement, le visa sur pattes désirera avoir des enfants, un mari qui travaille dur et qui gagne beaucoup d’argent, et notre CDJ, lui, n’en aura pas vraiment envie. Il s’est marié pour pouvoir continuer à jouer à ses jeux vidéo et se taper des petites garces. Avoir un moutard, ça ne le branche pas trop. Travailler tard le soir ? Impensable ! On a beau être au Japon, on est pas là pour se faire chier !…
Vont-ils un jour disparaître ? Hélas, non. La prochaine génération est déjà en route. De toute façon, on retrouve les mêmes énergumènes en version japonaise. Certaines désirant quitter leur vie merdique, ne supportant plus la pression et le stress quotidien et ayant également tout raté. Qu’ils s’attirent les uns vers les autres et qu’ils crèvent ensemble. Le Japon est de toute manière surpeuplé.

Portrait écrit par Gargamel. Remix, rajouts et corrections : Les Trasheurs
Retrouvez un autre portrait du chasseur de japonaises ici.

Source : Portraits de Fans : Jpop Trash

Petite video d'un japonais... en france : Le Taré du Japon

<embed src="https://www.youtube.com/v/sp79K8Bv_kg&rel=1&border=0" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="355"></embed>

Là je dis c'est la honte... mdr :>__
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fate-monki.forumactif.com
gini81
New padawan
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 45
Localisation : Dans le jardin si tu ne me vois pas cherche encore!!
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: CDJ : Les chasseurs de japonaises   Mer 7 Nov - 1:19

pas envie de lire trop long .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gini81.skyrock.com
gini81
New padawan
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 45
Localisation : Dans le jardin si tu ne me vois pas cherche encore!!
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: CDJ : Les chasseurs de japonaises   Mer 7 Nov - 1:20

pas envie de lire trop long .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gini81.skyrock.com
Razi3L
Admin
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: CDJ : Les chasseurs de japonaises   Mer 7 Nov - 10:31

pas la penne de l'écrire deux fois

pas la penne de l'écrire deux fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fate-monki.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CDJ : Les chasseurs de japonaises   

Revenir en haut Aller en bas
 
CDJ : Les chasseurs de japonaises
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14e Bataillon de Chasseurs
» 1er Bataillon de Chasseurs Portés
» Histoire des chasseurs à pied
» devise des bataillons de chasseurs
» Nos Chasseurs célèbres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La zone :: L'homme et ses délires...-
Sauter vers: